Vos rendez-vous jeunesse


Rester connecter
email
mot de passe


Top rencontres Les plus populaires

Adolescent le plus populaire
DILLIGAF - 22 ans
7.00/10
13 votes

Adolescente la plus populaire
X-ChoCoBon-X - 19 ans
7.80/10
5 votes


Derniers adolescents inscrits Derniers ados inscrits

Statistiques
18 visiteurs en ligne dont 0 membre.
1109793 visiteurs depuis l'ouverture.
28735 membres.

Vous êtes ici : ados > amour > Le strabisme de Cupidon

Le strabisme de Cupidon

Bookmark and Share Envoyer cet article à un ami Imprimer cet article
Vu 3539 fois

C’était parti pour être une magnifique journée. Mais la révélation, que je croyais innocente, faite un peu plus tôt ce matin-là, m’avait traîné dans une boue qui séchait chaque jour d’avantage. Je venais d’annoncer ma date de naissance suite à la demande d’un professeur de langue, et qu’elle fut ma surprise lorsque des gens que je connaissais à peine, s’approchaient de moi d’un pas timide pour me souhaiter un joyeux anniversaire. Si ravi j’étais, c’était sans nul doute avant le dernier cours de la journée. Un peu plus fatigué que le matin même, fébrile et la tête remplie de vocabulaire italien, j’étais évasif et même exténué. Soulagé lorsque la sonnerie retentit, pressé, je jetai pêle-mêle mes affaires dans mon sac afin de regagner rapidement la porte. Mais je ne sais d’où, une main forte me saisit l’épaule, et une voix qui résonne encore dans mon crâne aujourd’hui, m’annonce ces mots extraordinaires « Joyeux anniversaire ». Je me souviens juste avoir été le dernier à quitter la salle, transi, et je ne sais pourquoi, heureux. Qu’y avait-il d’extraordinaire, de si fabuleux dans ces mots si simples ? Beaucoup d’autres me l’avaient également souhaité, et j’ignore toujours ce qui m’a valu ce coup de foudre affreusement fantastique, mais avant tout stupide. Subitement, lorsque cette personne a donné un sens à sa vie, j’ai perdu la mienne. Lorsqu’elle a prêté ses lèvres, j’ai découpé ma bouche avec des ciseaux rouillés. Quand cet étrange individu a souri, j’ai poignardé mon âme pour faire pleurer mes yeux, qui inondent même mon faux sourire et transforment lamentablement mes réussites en échecs.

Oui, c’était parti pour être une magnifique journée. J’aurais dû rentrer chez moi et fêter le jour de ma naissance. Cependant, je n’ai pas pu. J’ai bu à sa santé, soufflé des bougies qui me séparent de l’inconnu et déballé des cadeaux dans lesquels il n’était pas. Et enfin, j’ai rêvé. J’ai rêvé que je m’enfuyais de cette maudite salle, de cette journée détestable, de ce pays écœurant, et de cette planète qui ne tourne jamais dans le bon sens. En couple et hétérosexuel, célibataire et bisexuel, sculpté par des anges fanatiques de corps athlétiques, taillé dans un radis à peine comestible, souriant et drôle dans son cercle d'amis, loin de la vie sociale et renfermé dans mes pensés: tout nous séparait, et nous sépare encore.


Forum ados Ecrire un article
Envoyer à un ami Envoyer cet article à un ami
Imprimer Imprimer
Vous avez trois possibilités pour envoyer cet article à un ami :

1. Copiez-collez ce lien dans un e-mail ou un message instantané :

2. Utilisez votre logiciel de messagerie personnel :

Ouvrir mon logiciel de messagerie

3. Connectez-vous pour que 4ados envoie cet article pour vous !

Email : - Mot de passe :



Inscription - Mot de passe perdu ?


Proposé par said - Article paru dans la catégorie Amour le 24/04/2012


Logo de 4 ados